TrendJeux

Hideki Kamiya s’exprime sur la polémique autour du terme ‘JRPG’ : un débat passionné !

Il y a du remous dans l’univers des jeux vidéo ! Hideki Kamiya, grand nom de la scène vidéoludique japonaise, a récemment pris position sur une polémique qui agite les forums de gamers : l’utilisation du terme “JRPG”. Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le jargon du secteur, “JRPG” est l’acronyme de “Japanese Role Playing Games”, soit les jeux de rôles japonais. Une terminologie qui suscite débats et controverses.

Hideki Kamiya, fier du label “JRPG”

Hideki Kamiya, l’un des maîtres d’œuvre de PlatinumGames, a souhaité apporter sa pierre à l’édifice de cette controverse. Dans une interview accordée à VGC, il s’est déclaré fier du terme “JRPG”. Une affirmation qui n’est pas sans conséquences, puisque ce label est récemment devenu l’objet de vives critiques pour son caractère potentiellement discriminatoire.

“J-Action”, un nouveau terme pour qualifier les jeux d’action japonais

Outre sa défense du terme “JRPG”, Kamiya a suggéré l’utilisation du terme “J-Action” pour qualifier les jeux d’action en temps réel à la japonaise, comme Bayonetta. Selon lui, cette appellation serait plus précise que le terme général d’”action”, et mettrait en valeur les spécificités imprimées par les développeurs nippons.

Bayonetta, un exemple de “J-Action”

Pour illustrer ses propos, Kamiya a cité l’exemple de Bayonetta. Il a expliqué que ce personnage, contrairement à Kratos, le héros musclé et chauve de God of War, était né de la sensibilité japonaise. “Quand vous regardez Bayonetta en tant que personnage, elle n’a pas l’air forte comme Kratos, elle ne semble pas pouvoir affronter ces démons massifs”, a-t-il souligné. “Mais elle a été créée d’une manière très unique, selon la façon dont nous percevons les héros de jeux d’action, d’un point de vue japonais unique.”

LIRE AUSSI  Tekken 8 accueille Raven et Azucena, la Reine Péruvienne du Café, dans sa liste de combattants à l’EVO 2023

La controverse autour du label “JRPG”

La polémique autour du terme “JRPG” a éclaté lorsque le producteur de Final Fantasy XVI, Naoki Yoshida, a déclaré que ce label était devenu un sous-genre à part entière des jeux vidéo, sans que les développeurs japonais n’aient eu leur mot à dire. Des propos qui ont alimenté les débats et suscité des réactions diverses au sein de la communauté des gamers.

Hideki Kamiya, de son côté, reste ferme et soutient l’utilisation de ces terminologies, malgré les controverses. Une position qui a le mérite de relancer le débat et de susciter de nouvelles réflexions sur la manière dont nous catégorisons et appréhendons les jeux vidéo.

Laurent Renée

Passionné par le monde du gaming depuis ma plus tendre enfance, j’ai transformé ma passion en profession en devenant rédacteur pour un site dédié aux jeux vidéo. Je suis constamment à la recherche des dernières nouveautés, des pépites cachées et des tendances du [email protected]


Publié

dans

par

Sujets Associés